Parrillada argentine ou asado argentin

311 vues

Aujourd’hui au menu chez Radio CAPSAO, on vous fait voyager en argentine pour vous mettre l’eau à la bouche avec le barbecue argentin… « la parrillada» ou l’asado !

L’ asado est le rendez–vous des familles, des amis, parfois même de gens que vous ne connaissez pas qui se retrouvent autour de la « parilla » , le « grill » afin de partager tous ensemble la viande lentement grillée le plus souvent au charbon de bois. Un acte social à part entière, c'est sûr. On parlera d'« asado al horno » (asado au four) lorsque le combustible utilisé est le bois.

Ces grillades argentines s’élaborent autour de 4 types de viandes rouges : Bœuf, veau , mouton, agneau ou poulet.

L'asado peut donc se traduire par « grillade ». Alors ne vous formalisez pas, ce n'est pas un barbecue même si ça en a tout l'air. C’est un vrai rituel où chaque étape est bien définie ! D’abord allumer le charbon voire le bois, maintenir suffisamment de braises mais pas trop, tenir le grill à bonne hauteur, préparer la viande en la salant (trop) avant de la cuire, ne pas la laisser trop près du feu... Vous aurez compris, lorsqu'un argentin prend les commandes de la parrilla, il faut le laisser tranquille !


La viande est souvent accompagnée d'une sauce appelé « chimichurri ».

Elle est faite à base d'huile, de persil, de l'ail, de vinaigre, et de piment rouge. Ensuite, le cuisinier ajoute à sa guise des condiments comme par exemple le paprika, l'origan ou encore le cumin. Les morceaux de viande varient selon les envies et les budgets de chacun. Asado (c'est aussi un morceau du bœuf), vacio, entrana, morcilla (boudin) ou encore chinchulines (intestin) peuvent être au programme. La règle veut que l’on compte 1 kg de viande par personne (l’Argentin moyen consomme jusqu’à 86 kg de viande par an). La parrillada s’accompagne d’une salade composée, pour la boisson un vin Malbec ou parfois de la bière et ¡Buen provecho!


Maintenant, à vos grills et n’hésitez pas à en faire profiter l’équipe CAPSAO !!

A bientôt

Michelle

 

Source : 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article