Journée internationale des Autochtones : "Ne laisser personne de côté"


09 août 2021

Ne laisser personne de côté : les peuples autochtones et l'appel pour un nouveau contrat social

Une Journée internationale des peuples autochtones, bien plus qu’une journée, un contrat social ! Plus de 476 millions d'autochtones vivent dans 90 pays du monde, soit 6,2 % de la population mondiale. Les peuples autochtones c'est :  une diversité de cultures, de traditions, de langues et de systèmes de connaissances uniques. Et chez CAPSAO on aime la diversité et l'inclusion !

Bien que de nombreux peuples autochtones du monde entier soient autonomes et que certains aient réussi à établir une autonomie sous des formes diverses, comme les Haudenosaunee aux parlements samis existants en Finlande, en Suède et en Norvège. Mais bon nombre d'entre eux sont encore sous l'autorité des gouvernements centraux qui exercent un contrôle sur leurs terres, leurs territoires et leurs ressources. L'appel d'un contrat social est donc criant de vérité, aujourd'hui, encore plus que jamais !

Qu'est-ce qu'un contrat social ?

En ce 9 août, Journée internationale des peuples autochtones, cette journée exige l'inclusion, la participation et l'approbation des peuples autochtones dans la constitution d'un système présentant des avantages sociaux et économiques pour tous.

C'est pourquoi le thème de 2021 est « Ne laisser personne de côté : Les peuples autochtones et l'appel pour un nouveau contrat social ».

Un contrat social est un accord non écrit que les sociétés passent pour coopérer en vue d'obtenir des avantages sociaux et économiques. Dans de nombreux pays, les peuples autochtones ont été chassés de leurs terres, marginalisées des activités politiques et économiques, et ont vu leurs cultures et leurs langues dénigrées. Ceux-là n'ont jamais été inclus dans le contrat social au départ. Le contrat social a été conclu entre les populations dominantes. 

L’ONU estime qu’un nouveau contrat social doit être fondé sur une participation et un partenariat authentiques qui favorisent l’égalité des chances et respectent les droits, la dignité et les libertés de tous. 

«Le droit des peuples autochtones à participer à la prise de décision est un élément clé pour parvenir à la réconciliation entre les peuples autochtones et les États», précise-t-on sur leur site internet.

Pour sa part, le Canada, pays où vivent de nombreux autochtones, a adopté la Loi sur la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones en juin dernier.

Élaborée en collaboration avec les partenaires et organisations autochtones, cette loi établit clairement une voie à suivre pour pleinement reconnaître, respecter et protéger les droits et l’égalité des Autochtones.

Vous connaissiez ce contrat social ?