Journée mondiale du capoeiriste: une danse qui n’en était pas une !


Journée mondiale du capoeiriste: une danse qui n’en était pas une !

Aujourd’hui, 3 août, c’est la journée mondiale du capoeiriste, le danseur de capoeira, cet art martial qui ressemble à de la danse et qui nous vient du Brésil. Mais est-ce vraiment correct ? CAPSAO vous explique tout !

Ah le Brésil, le soleil, les plages magnifiques, la musique, la danse et… la capoeira ! Une danse qui n’en est en fait pas une et surtout un art martial qui vient de l’autre côté de l’Atlantique : de l’Angola !

Tout a commencé là-bas, bien avant que les gens soient réduits en esclavages et que cet art soit transporté de l’Afrique vers l’Amérique Latine !

Une danse d’appel et de réponses, qui commence par un balancement du corps de la droite vers la gauche et de gauche à droite. Des mouvements à ras du sol, lents et qui a un côté très spirituel qu’il n’existe pas forcément dans la capoeira régional (brésilienne). 

Au 16e siècle alors qu’ils travaillaient dans les champs, les esclaves ont créé ce qui aujourd’hui s’appelle la capoeira en déguisant les techniques de combat. Forcément, la capoeira devient interdite au 19e siècle. Cette danse devient clandestine, et de nombreuses personnes ont continué à pratiquer cette danse en cachette…

Au 20e siècle elle devient un art culturel et l’interdiction de la pratique a été levée.

Aujourd’hui, des écoles de capoeira s’ouvrent partout dans le monde et même en Angola ! Alors, vous pratiquez déjà ou vous songez à en faire dès la rentrée ?