Les baleines à bosses sont de retour ! Excellente nouvelle, pour plusieurs raisons…


22 mai 2020

Encore un bienfait du confinement ? Pas du tout, simplement un retour au bon sens !

Alors que l’espèce des baleines à bosses comptait 27 000 spécimens en 1830, elles n’étaient plus que 450 en 1950... La faute à une chasse intensive qui alimentait une clientèle large et variée, friande de sa chair, de sa graisse et de son cuir… et qui a failli faire disparaître l’espèce à tout jamais.

Sauf qu’une étincelle de lucidité et de sagesse a frappé les années 80 et a entraîné l’interdiction de la chasse à la baleine commerciale ! Aujourd’hui, selon une étude de la Royal Society, l’espèce des baleines à bosses aurait retrouvé 93% de ses effectifs de 1830, ce qui est plus qu’une bonne nouvelle, et à plus d’un titre.

En plus d’être un message positif et d’espoir pour la biodiversité et pour l’activisme écologiste (qui montre que quand il y a la volonté politique d’agir, les résultats sont là), c’est une excellente nouvelle pour la planète quand on sait que les baleines nous protègent du réchauffement climatique. « En moyenne, une seule baleine stocke environ 33 tonnes de CO². Si nous considérons uniquement les baleines à bosses de l’Antarctique qui se reproduisent au Brésil, leur protection a entraîné le stockage de 813 780 tonnes de CO² dans les eaux profondes. Cela représente environ le double des émissions annuelles de CO² d’un petit pays comme les Bermudes ou le Belize, selon les données d’émissions de 2018 » souligne le très sérieux Time suite à la publication de l’étude. Et tout ce carbone stocké dans le corps de la baleine sombre avec elle dans les profondeurs des océans, lorsque la mort naturelle l’emporte, le gardant captif pendant des siècles.

Par association, protéger une espèce animale qui, comme la baleine, nous aide naturellement à lutter contre le réchauffement climatique, c’est aussi se protéger et protéger la vie.

Est-ce une considération suffisamment pragmatique pour faire prendre conscience à tous les dirigeants et les habitants du monde qu’une simple décision peut avoir un impact considérable sur l’ensemble de la planète ? Et si l’on avait le courage d'en prendre plusieurs ?

Source : positivr.fr

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article