Un road-trip de 23 ans d’amour et d’aventures


26 juin 2020

Un road-trip de 23 ans d’amour et d’aventures

Certains en rêvent, d’autres l’ont fait. Devenir de vrais citoyens du monde, sans attache, parcourir et explorer le monde. C’est ce qu’a fait un couple d’allemands, Gunther Holtorf et sa femme Christine. Pure coïncidence, à la base, ils étaient seulement partis pour 18 mois et finalement ce mode de vie est devenu une évidence.

Un fidèle destrier : une Mercedes Classe G.

5ef07b0f426bf9.97502999.png (669 KB)

Tout débute en 1989, le couple allemand s’en va pour 18 mois de road-trip en Afrique au volant de leur Mercedes Classe G. Piqués par l’envie de rouler encore et encore, ils oublient tout et deviennent des citoyens du monde.

Imaginez, 23 ans de liberté : pas d’adresse, pas de routine, pas de contrainte et surtout beaucoup d’amour, de rêves et d’aventures à n’en plus finir. Le globe-trotteur affirme que : « Plus vous voyagez, plus vous constatez à quel point vous n’avez pas vu grand-chose ! ».

Pourtant des choses, ils ont dû en voir. Durant 23 ans, le couple a parcouru au total 800 000 kilomètres, soit 20 fois le tour du monde. Ils doivent en faire des jaloux, lorsque l’on connaît le nombre de blogueurs ou instagrammeurs qui paieraient chers pour décrocher un contrat d’un an autour du monde pour simplement chiller et poster des photos. Au diable la technologie pour nos amoureux du monde, eux, ils l’ont fait ensemble et sans publicité !

La triste histoire est le décès de Christine, la femme de Gunther. Mais elle lui a fait promettre de continuer leur road tripe avant de le quitter. Une promesse que tient toujours le baroudeur au volant de « Otto », le nom de son fidèle véhicule. Durant leur voyage, Gunther Holtorf a rencontré au Vietnam le photographe canadien Dave Lemke. Après avoir échangé sur leurs vies, l’artiste canadien a voulu faire une vidéo de leur histoire.

5ef07b45cbb828.28168255.png (505 KB)

Source : voyagerloin.com

Crédit photos : Gunther Holtorf - David Lemke

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article